A quel âge mouraient nos ancêtres ?

Philippe Gouillou - 26 mars 2019 - MàJ : 1er janvier 2020 - http://www.evopsy.com/breves/duree-vie-ancetres.html
Tags : Anthropologie
Nos ancêtres qui arrivaient à passer 15 ans (la moitié) vivaient plus longtemps qu'on le croit. MàJ 1er janvier 2020 : L'approche génétique.

center

Bridget Alex a mis en ligne sur Discover Magazine une synthèse de ce que l'on peut savoir sur l'âge de mort de nos ancêtres : When Did Humans Start to Get Old?

Tout le monde s'imagine que nos ancêtres ne dépassaient pas 30 ans, mais cette fausse impression est due à la prise en compte de la mortalité infantile dans le calcul de l'espérance de vie à la naissance. Il apparaît en fait que si quasiment la moitié des enfants ne dépassaient pas 15 ans, les 2/3 de ceux qui y étaient arrivés vivaient jusqu'à plus de 70 ans.

A retenir :

  • Volk & Atkinson (2013) ont trouvé des chiffres équivalents dans 20 sociétés de chasseurs-cueilleurs et 43 sociétés dans l'histoire :

    • 27% des enfants n'atteignent pas 1 an (USA maintenant : 0,1%)
    • 47,5% des enfants n'atteignent pas 15 ans (USA maintenant : 1%)
  • Gurven & Kaplan (2007) ont trouvé que 2/3 de nos ancêtres qui avaient atteint 15 ans atteignaient 70-80 ans, soit un mode1 de 72 ans, correspondant à la Suède mi-XVIII° (USA 2002 : 85 ans) : voir l'image ci-dessus

  • Les études sur les os sont peu précises (il n'existe pas de marqueur précis après que les dents de sagesses soient apparues à la fin de l'adolescence) et donc contestées. Bridget Alex cite :

    • Caspari & Lee (2004) ont trouvé sur 768 individus des 40 000 dernières années que les Homo Sapiens étaient 5 fois plus nombreux que les Néandertaliens à être classés vieux adultes, mais Hawkes & O’Connell (2005) avaient critiqué la méthodologie employée

    • Suivant la même méthodologie, Trinkaus (2011) a trouvé que le nombre de personnes âgées était beaucoup plus importante au cours des 10 000 dernières années qu'auparavant

MàJ : l'approche génétique

Mayne et al. (2019) ont trouvé à partir de 252 génomes une corrélation de 0,76 entre un signe génétique et la durée de vie connue des espèces étudiées, ce qui leur a permis d'estimer la durée de vie "naturelle" d'autres espèces :

center

Suivant cette méthode, ils ont trouvé chez les humains 37,8 ans pour les Neandertals et les Denisoviens, ... et 38 ans pour les premiers Sapiens :

"En se basant sur l'ADN, nous avons également estimé la durée de vie "naturelle" de l'homme moderne à 38 ans. Cela correspond à certaines estimations anthropologiques pour les premiers humains modernes. Cependant, les humains d'aujourd'hui pourraient faire exception à cette étude, comme les progrès de la médecine et du mode de vie ont prolongé la durée de vie moyenne."
Benjamin Mayne (The Conversation - 12 décembre 2019)2

Ce ne serait donc pas notre mode de vie qui limiterait notre longévité comme on l'entend souvent, mais exactement l'inverse...

La corrélation n'est cependant que de 0,76, il est donc tout à fait possible que d'autres facteurs entrent en jeu et que cette estimation ne soit pas valide pour les espèces humaines.

Liens

Références

Caspari, R., & Lee, S.-H. (2004). Older age becomes common late in human evolution. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 101(30), 10895 LP-10900. doi:10.1073/pnas.0402857101

Gurven, M., & Kaplan, H. (2007). Longevity Among Hunter- Gatherers: A Cross-Cultural Examination. Population and Development Review, 33(2), 321–365. doi:10.1111/j.1728-4457.2007.00171.x

Hawkes, K., & O’Connell, J. F. (2005). How old is human longevity? Journal of Human Evolution, 49(5), 650–653. doi:10.1016/j.jhevol.2005.04.012

Mayne, B., Berry, O., Davies, C., Farley, J., & Jarman, S. (2019). A genomic predictor of lifespan in vertebrates. Scientific Reports, 9(1), 17866. doi:10.1038/s41598-019-54447-w

Trinkaus, E. (2011). Late Pleistocene adult mortality patterns and modern human establishment. Proceedings of the National Academy of Sciences, 108(4), 1267 LP-1271. doi:10.1073/pnas.1018700108

Volk, A. A., & Atkinson, J. A. (2013). Infant and child death in the human environment of evolutionary adaptation. Evolution and Human Behavior, 34(3), 182–192. doi:10.1016/j.evolhumbehav.2012.11.007

Images

Notes


  1. Mode : valeur la plus représentée dans une distribution, visuellement correspond au pic 

  2. Traduction depuis :

    "Based on DNA, we also estimated a “natural” lifespan modern humans of 38 years. This matches some anthropological estimates for early modern humans. However, humans today may be an exception to this study as advances in medicine and lifestyle have extended the average lifespan."
    Benjamin Mayne (The Conversation - 12 décembre 2019)