Richesse et/ou Beauté ?

Philippe Gouillou - 14 juillet 2017 - http://www.evopsy.com/abstracts/beaute-richesse.html
Tags : Beauty, Men, Wealth, SexDif, Women
L'importance que vous accordez à la beauté et à la richesse de votre partenaire dépend de votre sexe ... et de votre valeur sur le marché.
 

Fales et al. (2016) ont validé auprès d'un échantillon représentatif américain l'hypothèse que ceux qui se sentent en position de force sont plus exigeants sur le marché de l'accouplement, et cela sur les deux critères de beauté et de richesse. On remarque que si les femmes sont bien plus exigeantes que les hommes en matière de richesse, il n'y a quasiment aucune différence sexuelle sur le critère de beauté :

Fales et al. (2016) Table 2

Le tableau des résultats détaillés est :

Fales et al. (2016) Table 2

Référence

Fales, M. R., Frederick, D. A., Garcia, J. R., Gildersleeve, K. A., Haselton, M. G., & Fisher, H. E. (2016). Mating markets and bargaining hands: Mate preferences for attractiveness and resources in two national U.S. studies. Personality and Individual Differences, 88, 78–87. doi:10.1016/j.paid.2015.08.041

Traduction de l’Abstract

Selon l'approche "Marché de l'accouplement", les personnes avec des traits désirables ont "une meilleure main" et peuvent être plus sélectifs dans leurs choix de partenaires. Nous avons examinés comment les préférences hétérosexuelles varient selon le sexe, l'âge, les revenus personnels, le niveau d'études et le niveau de satisfaction sur sa propre apparence (Etude 1 : n = 22 815 ; Etude 2 : n = 4 790). Les hommes et les femmes ont montré des différences dans les pourcentages indiquants s'il était "désirable" ou "essentiel" que le partenaire soit physiquement beau (92% vs. 84%; d=.39), qu'il ait un corps mince (80% vs. 58%; d=.53), qu'il ait un revenu stable (74% vs. 97%; d= 1.17), et qu'il ait gagné / aille gagner beaucoup d'argent (47% vs. 69%; d=-.49). Des différences sexuelles ont aussi été trouvées sur le côté "très important" ou "nécessaire" que le partenaire gagne au minimum autant que soi (24% vs. 46%; d=.60) et ait réussi sa carrière (33% vs. 61%; d=.57), mais pas sur la beauté perçue du partenaire (40% vs. 42%; d=.03). Les hommes plus riches et les personnes se considérant plus belles accordaient plus d'importance à la beauté et à la minceur du partenaire. Les préférences différaient entre les sexes, et étaient liées à la valeur personnelle sur le marché de l'accouplement.

Abstract original

According to a "mating market" approach, people with desirable traits have a stronger "bargaining hand" and can be more selective when choosing partners. We examined how heterosexual mate preferences varied by gender, age, personal income, education, and appearance satisfaction (Study 1 N= 22,815; Study 2 N= 4790). Men and women differed in the percentage indicating it was "desirable" or "essential" that their potential partner was good-looking (92% vs. 84%; d=.39), had a slender body (80% vs. 58%; d=.53), had a steady income (74% vs. 97%; d= 1.17), and made/will make a lot of money (47% vs. 69%; d=-.49). There were also gender differences in whether it was "very important" or "a must have" their partner made at least as much money as they do (24% vs. 46%; d=.60) and had a successful career (33% vs. 61%; d=.57), but not in whether their partner was physically attractive to them (40% vs. 42%; d=.03). Wealthier men and people with better appearance satisfaction had stronger preferences for good looking and slender partners. Preferences varied within and between genders, and were linked to bargaining hand in the mating market.