Drague en ligne : qu'apporte la capacité à acquérir des ressources aux hommes et aux femmes ?

Philippe Gouillou - 23 April 2022 - http://www.evopsy.com/abstracts/drague-competences.html
Tags :
Une étude sur 1,8 millions de personnes de 24 pays confirme que la capacité d'acquérir des ressources est plus importante pour les hommes que pour les femmes, mais avec des différences entre pays

Téléchargez l'article en Format EPUB Téléchargez l'article en Format PDF

center twothird fullmd

Sommaire

Synthèse de l'étude

Résumé

Jonason & Thomas (2022) ont quantifié l'importance relative des ressources du partenaire dans la volonté d'accouplement au travers du monde sur 1,8 millions de personnes de 24 pays. Sur son blog, un des deux auteurs en résume les points clés :

  • Nous avons utilisé 1,8 million de profils de rencontre pour voir quelles caractéristiques attiraient le plus l'attention.
  • Un haut niveau de compétence en matière d'éducation et de revenu a davantage attiré l'attention des hommes que celle des femmes.
  • Même les hommes très compétents ont reçu moins d'attention que les femmes ayant un faible niveau de compétences.
  • La dynamique de l'attention est due au fait qu'il y a plus d'hommes que de femmes qui recherchent des relations sexuelles occasionnelles, ainsi qu'à des contextes d'accouplement ambigus et à faible investissement.

Andrew G. Thomas1

Comme le montre l'image ci-dessus d'un des auteurs (Andrew G. Thomas), une haute capacité d'acquisition des ressources ("compétence") chez les hommes est très valorisée par les femmes... mais toujours pas assez pour qu'ils atteignent le niveau minimum des femmes, sauf aux USA...

Echantillon et Limites

L'étude a été faite sur un échantillon en provenance de services en ligne, ce qui, même si la plupart des rencontres se font maintenant en ligne, peut introduire un biais :

"Les données pour ce projet ont été fournies par la société Spark Networks Services GmbH (anciennement Affinitas), qui opère dans plus de 20 pays sous différents noms (par exemple, EliteSingles, eDarling). Les membres de ces sites sont des adultes célibataires à la recherche d'une relation durable et engagée. Ils sont majoritairement hétérosexuels (96 %)."
Jonason & Thomas (2022)2

De plus, sur les 9,5 millions de profils obtenus, seulement 1,8 millions ont pu être exploités :

"nous avons exclu les enregistrements des membres pour lesquels des données manquaient pour les principales variables d'intérêt, qui étaient âgés de plus de 80 ans, qui n'avaient pas accédé à leur compte au cours des trois dernières années et qui étaient aberrants pour le nombre de connexions et la taille autodéclarée. Enfin, nous avons exclu les membres qui n'ont pas visité le profil de quelqu'un d'autre et qui n'ont pas consulté leur compte au cours des trois dernières années."
Jonason & Thomas (2022)3

Les auteurs signalent aussi quatre limites à leur étude :

  1. Ils n'ont suivi que deux indicateurs pour quantifier l'intérêt romantique : le nombre de messages et de “likes” ou “winks” reçus (agrégés en IOI : Indicator of Interest)
  2. Ils n'ont suivi que deux indicateurs pour quantifier la capacité d'acquisition des ressources : revenus et éducation (agrégés en "Compétences")
  3. L'échantillon reste très WEIRD : Westernized (Occidentalisées), Educated, Industrialized, Rich and Democratic (voir Lettre Neuromonaco 33)
  4. La variance au sein de chaque pays n'est pas suffisamment mise en avant

Mais la taille de l'échantillon et son analyse permettent cependant d'apporter des informations solides.

Comparaison entre les pays

Les auteurs ont réalisé une comparaison entre pays (gras ajouté) en prenant en compte quatre critères (rappel : OSR = Rapport du nombre de femmes non accouplées sur nombre d'hommes non accouplés) : la richesse nationale, l'égalité des sexes, le sex-ratio opérationnel (OSR), et le taux de chômage.

Et notent qu'ils s'attendaient à ce que les pays riches soient plus matérialistes :

"L'une des principales caractéristiques de l'occidentalisation/modernisation est l'importance accrue de l'éducation et du revenu dans la vie et la carrière des gens. Nous nous attendrions donc à ce que les nations plus développées (par exemple, moins de chômage, plus d'égalité entre les sexes et plus de revenus) aient des gens qui valorisent davantage la capacité d'acquisition de ressources chez leurs partenaires romantiques."
Jonason & Thomas (2022)4

Mais les différences culturelles n'ont pas été significatives, ce qui va dans le sens d'une explication évolutionniste des différences :

"Bien que nous ne puissions pas prétendre que nos résultats soient définitifs (étant donné, par exemple, l'homogénéité de l'échantillonnage dans les pays), nos résultats révèlent que (1) les différences entre les sexes persistent dans tous les pays échantillonnés et (2) qu'elles semblent relativement insensibles aux variables nationales que nous avons considérées. Ceci est peut-être plus conforme aux modèles évolutionnistes des différences entre les sexes dans le choix du partenaire qu'aux modèles socioculturels, car ces derniers traitent les différences entre les sexes comme des artefacts de la culture (par exemple, Eagly & Wood, 1999)."
Jonason & Thomas (2022)5

Les résultats par pays et par sexe montrent qu'il n'y a qu'aux USA que les "compétences" permettent aux hommes de dépasser les femmes en "IOI", mais cela qu'à plus de 2 écart-types de la moyenne, et sur un IOI très faible (voir ci-après) :
center

Commentaires

L'étude n'analyse pas les différences d'IOI entre les pays, or celles-ci sont très importantes (Minimum : 20, Maximum: 150, Moyenne : 73, Médiane ; 60, Ecart-Type : 40) :

RANG PAYS MAX       RANG PAYS MAX
1 GBR 20 11 NOR 60
1 USA 20 11 CHE 60
3 AUS 30 15 FRA 75
3 DNK 30 16 FIN 90
5 IRL 40 16 DEU 90
5 MEX 40 18 AUT 100
5 NLD 40 18 POL 100
8 NZL 50 20 BEL 120
8 ZAF 50 20 HUN 120
8 SWE 50 22 ESP 140
11 CAN 60 23 CZE 150
11 CHL 60 23 SVK 150

Remarques :

  • La France est pile dans la moyenne par pays (à 75) mais celle-ci n'est pas pondérée.
  • Hormis quelques surprises (ex : l'Espagne en 22e position), on remarque que les pays proches se ressemblent.
  • C'est dans les deux pays où le maximum est le plus élevé (pays qui n'en formaient auparavant qu'un : Tchéquie et Slovaquie) que l'écart entre les hommes et les femmes s'accroît le plus.
  • En résumé les Tchèques et Slovaques ayant le taux maximum de compétences ont 7,5 fois plus d'IOI que les Américains et les Britanniques...

Il faudrait bien sûr vérifier que ces écarts ne sont pas expliqués par les différences de durée d'existence des sites de rencontre, le nombre d'inscrits dans chaque pays, et le pourcentage de rencontres qui se font en lignes : il semble logique que chacun ait moins d'IOI quand tout le monde est blasé.

Malgré cette limite, on remarque surtout que l'effet de l'augmentation de la capacité à acquérir des ressources n'augmente pas la valeur que des hommes, et dans certains pays augmente plus celle des femmes.

Traduction de l'abstract

"La façon dont les humains choisissent leurs partenaires est une caractéristique centrale de la vie adulte et un sujet de désaccord considérable entre les chercheurs en relations. Cependant, peu d'études ont examiné le choix du partenaire (plutôt que ses préférences) dans le monde entier, et encore moins ont pris en compte les données des services de rencontres en ligne. En utilisant les données de plus de 1,8 million de participants à des rencontres en ligne dans 24 pays, nous avons examiné le rôle du sexe et de la capacité d'acquisition de ressources (comme indiqué par le niveau d'éducation et le revenu) dans le choix du partenaire en utilisant une modélisation à plusieurs niveaux. Nous avons ensuite tenté de comprendre la variance au niveau des pays en examinant des facteurs tels que l'égalité des sexes et le sex-ratio opérationnel (OSR). Dans chaque nation, la capacité d'une personne à acquérir des ressources était positivement associée à la quantité d'attention qu'elle recevait des autres membres du site. Il y a une différence marquée entre les sexes dans cet effet ; la capacité d'acquisition de ressources a amélioré l'attention reçue par les hommes presque 2,5 fois celle des femmes. Cette différence entre les sexes se retrouve dans tous les pays, avec, il est vrai, une certaine variance entre les nations. Plusieurs caractéristiques nationales modèrent les effets de l'aptitude à l'acquisition de ressources et, dans le cas du chômage, ce rôle modérateur diffère selon le sexe. Dans l'ensemble, les effets au niveau du pays étaient plus cohérents avec les explications évolutionnistes qu'avec les explications socioculturelles. Les résultats suggèrent un effet robuste de l'aptitude à l'acquisition de ressources sur le choix du partenaire dans la vie réelle, qui transcende les frontières internationales et est plus fort de manière fiable pour les hommes que pour les femmes. La variance interculturelle du rôle de l'aptitude à l'acquisition de ressources semble sensible à la concurrence locale et à l'égalité des sexes au niveau national."
Jonason & Thomas (2022)6

Références

Jonason, P. K., & Thomas, A. G. (2022). Being More Educated and Earning More Increases Romantic Interest: Data from 1.8 M Online Daters from 24 Nations. Human Nature. doi:10.1007/s12110-022-09422-2

Liens

Historique des modifications

Date Historique
19 April 2022 1ère Mise en ligne

Notes


  1. Traduction depuis :

    • We used 1.8 million dating profiles to see what characteristics attracted the most attention.
    • High competency in education and income increased the interest men received more than it did for women.
    • Even highly competent men received less attention than women with low levels of competency.
    • The attention dynamic is due to more men seeking casual sex than women coupled with ambiguous, low investment mating contexts.
      Andrew G. Thomas

  2. Traduction depuis :

    "Data for this project were provided by the Spark Networks Services GmbH (formerly Affinitas), which operates in more than 20 countries under different names (e.g., EliteSingles, eDarling). Members of the sites are single adults looking for a long-term, committed relationship. They are predominantly heterosexual (96%)."
    Jonason & Thomas (2022)

  3. Traduction depuis :

    "we excluded the records of members who had missing data for the key variables of interest, were over the age of 80, had not accessed their account within the past three years, and were outliers for number of logins and self-reported height. Lastly, we excluded any members who did not visit anyone else’s profile and/or had no visitors of their own."
    Jonason & Thomas (2022)

  4. Traduction depuis :

    "One of the main features of Westernization/modernization is the increased importance of education and income in people’s lives and careers. We would therefore expect more-developed nations (e.g., less unemployment, more gender equality, and greater income) to have people who more highly value resource-acquisition ability in their romantic partners."
    Jonason & Thomas (2022)

  5. Traduction depuis :

    "Although we cannot claim our results are definitive (given, e.g., sampling homogeneity in the countries), our results reveal that (1) sex differences persist in all countries sampled and (2) they appear relatively insensitive to the nation-level variables we considered. This may be more in line with evolutionary models of sex differences in mate choice than sociocultural ones because the latter treat sex differences as artifacts of culture (e.g., Eagly & Wood, 1999)."
    Jonason & Thomas (2022)

  6. Traduction depuis :

    "How humans choose their mates is a central feature of adult life and an area of considerable disagreement among relationship researchers. However, few studies have examined mate choice (instead of mate preferences) around the world, and fewer still have considered data from online dating services. Using data from more than 1.8 million online daters from 24 countries, we examined the role of sex and resource-acquisition ability (as indicated by level of education and income) in mate choice using multilevel modeling. We then attempted to understand country-level variance by examining factors such as gender equality and the operational sex ratio. In every nation, a person’s resource-acquisition ability was positively associated with the amount of attention they received from other site members. There was a marked sex difference in this effect; resource-acquisition ability improved the attention received by men almost 2.5 times that of women. This sex difference was in every country, admittedly with some variance between nations. Several country-level traits moderated the effects of resource-acquisition ability, and in the case of unemployment this moderating role differed by sex. Overall, country-level effects were more consistent with evolutionary explanations than sociocultural ones. The results suggest a robust effect of resource-acquisition ability on real-life mate choice that transcends international boundaries and is reliably stronger for men than women. Cross-cultural variance in the role of resource-acquisition ability appears sensitive to local competition and gender equality at the country level."
    Jonason & Thomas (2022)