La richesse vestimentaire influence le jugement de compétence (Oh et al., 2019)

Philippe Gouillou - 10 Décembre 2019 - http://www.evopsy.com/abstracts/competence-richesse.html
Tags : Biais Cognitif,
Oh, Shafir, & Todorov (2019) ont trouvé que des indices subtils de richesse suffisent à influencer le jugement de compétence sur photo.

L'étude

Oh, Shafir, & Todorov (2019) ont demandé au cours de 8 études de noter (de 1 à 9) la compétence attribuée à une personne à partir d'une photo de son visage et du haut de son corps. Ils ont trouvé que l'habillement montré avait une influence importante sur la note donnée, et cela même si la photo n'était montrée que 129 ms (rappel : le subliminal est moins de 30 ms) :

center

L'effet a été confirmé même quand les interrogés avaient été informés du statut et du salaire de la personne en photo, que l'habillement était formel ou casuel, qu'il avait été demandé aux interrogés de ne pas tenir compte de la tenue ou que celle-ci ne correspondait pas, et même quand les participants étaient payés pour ne pas tenir compte de la tenue. En d'autres termes : le biais est résistant.

On peut bien sûr remarquer que cette étude a deux limites principales :

  1. Le terme "compétence" est trop général : les mêmes compétences ne seront pas demandées pour tous les métiers
  2. D'autres critères rentrent en jeu, notamment la dominance (voir photo ci-dessous)

Mais le fait que le simple habillement ait un effet aussi fort est intéressant. On peut notamment en déduire qu'il est totalement rationnel pour quelqu'un d'investir dans ses tenues vestimentaires (formelles et casuelles).

Application pratique : Ne soyez jamais pauvre !

center

Traduction de l'Abstract

"Les impressions de compétence des visages prédisent des différences importantes dans le monde réel, y compris la réussite électorale et le choix des dirigeants. La compétence présumée est associée au statut social. Nous montrons ici que des indices subtils du statut économique dans les vêtements affectent la compétence perçue des visages. Dans neuf études, les gens ont évalué la compétence des visages présentés dans les photos de face. Les visages ont été montrés avec différents vêtements pour la partie supérieure du corps que des juges indépendants ont jugés "plus riches" ou "plus pauvres", bien qu'ils n'aient pas été particulièrement perçus comme tels lorsqu'ils ont été explicitement décrits. Le même visage vu avec des vêtements "plus riches" a été jugé beaucoup plus compétent qu'avec des vêtements "plus pauvres". L'effet a persisté même lorsque l'exposition était brève (129 ms), que l'expérimentateur a averti que les indices vestimentaires ne sont pas informatifs, et qu'il a demandé d'ignorer les vêtements (dans une étude, avec une forte incitation). Ces résultats démontrent l'effet incontrôlable des indices de situation économique sur la perception des personnes. Ils ajoutent un obstacle de plus aux défis auxquels font face les personnes de statut inférieur."
Oh, Shafir, & Todorov (2019)1

Références

Oh, D., Shafir, E., & Todorov, A. (2019). Economic status cues from clothes affect perceived competence from faces. Nature Human Behaviour. doi:1010.1038/s41562-019-0782-4

Liens

Historique des modifications

Date Historique
2019-12-10 1ère Mise en ligne

Notes


  1. Traduction depuis :

    "Impressions of competence from faces predict important real-world outcomes, including electoral success and chief executive officer selection. Presumed competence is associated with social status. Here we show that subtle economic status cues in clothes affect perceived competence from faces. In nine studies, people rated the competence of faces presented in frontal headshots. Faces were shown with different upper-body clothing rated by independent judges as looking ‘richer’ or ‘poorer’, although not notably perceived as such when explicitly described. The same face when seen with ‘richer’ clothes was judged significantly more competent than with ‘poorer’ clothes. The effect persisted even when perceivers were exposed to the stimuli briefly (129 ms), warned that clothing cues are non-informative and instructed to ignore the clothes (in one study, with considerable incentives). These findings demonstrate the uncontrollable effect of economic status cues on person perception. They add yet another hurdle to the challenges faced by low-status individuals."
    Oh, Shafir, & Todorov (2019)